Z ZOOM SUR

Créativité,Originalité, Authenticité Avec "Le Choix De Nadine"

, ZOOM SUR

Une nation telle que la RD. Congo bénéficie des avantages que lui offrent la nature, notamment la faune et la flore sans oublier toutes ces richesses dont jouit l’ensemble des congolais. Il est certain que chacun à sa manière et à diffèrent niveau, a une façon bien particulière de faire usage des dons de la nature des terres congolaises. 

Aujourd’hui, beaucoup de monde s’intéresse à l’agro-alimentaire mais la question reste à savoir combien s’y investissent réellement ? Que font ces nombreux « agropreneurs » des bienfaits qu’offre dame nature au milieu des produits importés, et dénaturés par l’industrialisation ? Faut se dire que manger sainement ne fait plus parti des priorités de nombreux congolais surtout avec la mise en place d’une logistique de masse et des monocultures, toutes ces modes de production qui appauvrissent considérablement la qualité nutritionnelle de notre alimentation.

Heureusement, il y a encore des personnes qui luttent contre ces faits sociaux qui tuent à petit feu le sens de la consommation saine et bio. Ce qui est notamment le cas de Madame Nadine Mabolia, femme entrepreneur engagée dans l’agroalimentaire à travers des produits de consommation made in RDC. 


LES RESULTAS D’UNE PASSION CREATIVE

C’est dans sa cuisine que commence la confection des confitures, bien qu’ayant suivi une formation académique en photographie, Madame Mabolia converti sa passion créative dans l’artisanat alimentaire et fini par créer Le Choix de Nadine. Elle rencontre de ce fait deux chefs dont un de nationalité congolaise et un expatrié à qui elle fait découvrir le fruit de sa passion et ces derniers lui donne ce petit coup de pouce d’encouragement qui l’a emmené à concrétiser ses projets. 

Un nom aussi original que ses produits, elle raconte l’origine du nom de sa marque en ces termes : « le Choix de Nadine, ce sont mes collaborateurs de l'organisation dans laquelle je travaille qui m’ont donné cette dénomination, bien qu’il y en avait plusieurs. Nous avons opté pour celui-ci, avec le logo choisi également par eux en signe de contribution pour le projet».


DÉBUT DU COMMENCEMENT D'UN TRAVAIL ARDU 

Pour ce qui est de ses débuts, elle explique que : «  Le Choix de Nadine a commencé en 2012, mais officiellement j’ai commencé à commercialiser en 2014.  Ce qui fait que de 2012 à 2014 ce sont des tests et essaies, quelque chose de restreint ». A partir de là, elle obtient un certificat qui atteste de la bonne qualité du produit et le respect des conditions hygiéniques recommandées notamment au niveau des emballages et des doses. Pour travailler correctement et offrir la meilleure qualité possible, « j’ai suivi une formation sur les techniques de la fabrication de la confiture en France dans la ville d’Avignon et cette formation m’a permis d’améliorer la qualité et les conditions de travail ».

Elle commence à faire de la confiture pour ses amis, ses connaissances à la demande. Et petit à petit elle retient l’attention de grandes pâtisseries de la place telles que la Pâtisserie Nouvelle et Eric Kayser,  les supermarchés tels que Monishop qui lui permettent de commercialiser et faire connaitre les produits. Les clients, ravis des produits en parle aux membres de leur famille et ces derniers en profite pour en acheter au Duty Free VIVA de l'aéroport de Kinshasa en guise de souvenir de leur séjour à Kinshasa.  


UN VRAI PARCOUR DU COMBATTANT

En tant qu’entrepreneur, il y a toujours des circonstances qui bloquent l’évolution du projet et qui rendent la gestion fragile au point de pousser l’entrepreneur à abandonner. Mais chaque grand entrepreneur trouve toujours des solutions, ou s’engage dans les recherches des pistes de solutions car entreprendre n’est pas de tout repos. 

Madame Nadine fait partie de ceux qui se battent pour faire assoir sa vision et contribuer au développement agroalimentaire du pays à travers les produits qu’elle offre à la population congolaise. « Nos produits sont vendus dans la ville, dans certains supermarchés, mais ce ne sont pas tous les supermarchés qui veulent prendre vos produits, je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu à frapper à plusieurs portes mais c’est toujours des excuses comme quoi le patron n’est pas là revenez plus tard, on va vous rappeler et on ne vous rappel jamais ». Vu la situation, elle décide d’ouvrir sa propre boutique pour ne plus dépendre des autres.

Elle souligne également des problèmes d’approvisionnement, des finances, un manque d’encadrement de personnel fiable et de confiance qui ne savent souvent pas honorer leurs paroles et ajoute que : « les problèmes il y en a toujours, et les solutions également malgré le fait que ça ne soit pas aussi rapidement qu’il serait souhaité ».

Au point de vouloir tout abandonner à un certain moment elle explique d’où lui vient la motivation nécessaire qui lui permet de continue, « ce sont les enfants que j’encadre qui me motivent, les résultats que j’ai quand j’apprends qu’ils ont réussi aux examens que celui à qui j’ai payé une scolarité va en classe supérieur ».


ACTIVITÉ MULTIPLE AUX SERVICES DES AUTRES

Nadine3

A côté des confitures, elle est coordonnatrice d’une fondation privée qui fonctionne grâce à la générosité des responsables qui ont toujours donné sans attendre des dons et cela depuis 12 ans qu’elle travaille dans l’humanitaire à Brazzaville comme à Kinshasa. Travailler avec les démunis lui à donné l’envie d’aider aussi en offrant les bénéfices de ses confitures mais sans que cela soit lié à la fondation mais pour le coté humanitaire du Choix de Nadine « Je travaille avec des enfants de la rue recruté chez les pères, que je forme, que j’éduque, que je renvoi à l’école. Les bénéfices de l’agriculture, je retourne ça dans l’éducation parce que pour moi aujourd’hui l’éducation c’est une aide incontournable ».


UNE VISION AUSSI GRANDE QUE LE MONDE

Madame Nadine résume ses ambitions et perspectives d’avenirs en ces terme : « J’aimerai aujourd’hui que les services d’aviations puissent avoir mes produits parce que ça serait une fierté pour la nation. Que dans les cafétérias des écoles, l’on puisse consommer des produits congolais. Que dans tous les hôtels de la ville qu’il y ait le produit Le Choix de Nadine servi au  buffet du petit déjeuner, étendre mon produit à l’intérieur du pays afin que ce soit un produit qui est à la portée de tout le monde ». Elle estime modestement qu’à un moment où à un autre, elle envisagera de passer la main aux enfants qu'elle encadre à ses enfants. 

Dans sa grande sagesse, madame Nadine estime que ce n'est pas évident pour certain jeunes déterminés de vraiment s'imposer dans ce milieu avec tout les frais que ce travail demande, et également les ressources tant financieres qu'humaines exigés pour correctement travailler. Elle qui estime avoir eu beaucoup de chance car elle avait les petits  moyens et les outils nécessaires (une casserole et sa passion). 

Pour elle, malgré les portes qui se ferment et les difficultés qui surviennent "il faut avoir la foi, car le travail bien fait donne toujours de bons résultats. Et donc il ne faut surtout pas se décourager". 

Nous pouvons donc retenir de cette grande dame qu'il faut savoir faire confiance et surtout n'avoir qu'une parole et la garder afin d'aller plus loin car les fruits d'un travail bien fait sont toujours récompensés positivement. 

Nadine2

Vous pouvez vous procurez le produit du terroir dans les établissement suivant : Pâtisserie Nouvelle, Eric Kayser, Monishop, Viva Duty free de l’aéroport de Kinshasa, Sigma Duty Free, Centre Bilembo, Cafe Mozart, La Petite Épicerie et très bientôt la confitureries Le Choix de Nadine (ref; Les Loupiots, Aurore, Ecole du Reverend KIM).

Commentaires

Laisser un commentaire

Se connécter pour commenter

Commentaires Récent

"I like it"

comment
Corneille 1 semaine, 5 jours,

"Bien dit!"

comment
Lionel 5 mois,

"comment integre le groupe de t"

comment
kalombo 5 mois, 2 semaines,

Petites Annonces

Search