Z ZOOM SUR

De L'Énergie Bio Made In Rdc Dans Nos Cuisines : Makala Bio

, ZOOM SUR

Le 29 mars 2018 au centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa, le projet MAKALA BIO remportait le concours Kinstartup Academy. Ce projet, au delà d'avoir séduit le jury, a également émerveillé la rédaction de Julisha. Dans un esprit collaboratif, Cédric ONOYA, son promoteur, qui revient tout juste d'Abidjan où il a participé au Forum des jeunes entrepreneurs et chefs d'entreprises d'Afrique(qui s'est tenu du 06 au 08 juin 2018); a accepté de partager avec Julisha son parcours et ses inspirations.

Onoya

Julisha:  Parlez nous de vous, de votre parcours  ?

Cédric O:   Cedric Onoya, licencié en informatique,  passionné par les recherches , l'environnement , le sport , la musique ainsi que la lecture. Du point de vue professionnel, j ai plus œuvré dans les entreprises de télécommunication(...) et j'ai aussi œuvré dans la croix rouge pendant 2 ans.

J'ai toujours rêvé d'entreprendre entre autre  créer des concepts, les développer puis les réaliser afin d'apporter innovation et création d'emploi dans ma société. Analyser les différents problèmes que rencontre la population au quotidien( chômage, difficultés sociales... ) et qui freinent  le développement m'a permis de faire tourner ma matière grise afin d'y remédier. Voila comment j'ai fait  mon entrée dans le monde de l'entrepreneuriat.

Julisha: Quel a été le déclencheur de votre saut dans l'aventure MAKALABIO?

Cédric O: Après avoir  analysé  la situation de l'insalubrité qui règne dans ma ville, je me suis dit que je pouvais transformer ce fléau  en  opportunité. 

Julisha: En quoi consiste le produit ou le service que vous offrez?

MakalaCédric O:  Nous collectons toutes les ordures biodégradables et les transformons en charbon afin de les réintégrer dans la société sous une autre forme pour des fins utiles.Le produit est adressé à  toute la population confondue sans différence de classe social car tout le monde peut l'acquérir à un prix très dérisoire.

  Le  produit est lancé sur le marché de Kinshasa depuis 2 semaines. Le marché évolue très positivement car chaque semaine les demandes augmentent et le produit s'écoule sans problème.

Mb

Julisha: Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez  au quotidien?

Cédric O:  Le climat des affaires est complexe. Toutefois, il n'est pas trop défavorable à notre business car la difficulté principale se situe sur l'acquisition des matériels appropriés pour l'acheminement et la transformation des différents types d'ordures (matière première) en produit fini.

Vu que cela nécessite une commande extérieure, présentement nous œuvrons artisanalement en attendant que l'équipe de production finalise la mise en place du mécanisme pour acquérir le matériel adéquat  localement.

Julisha: Quelles sont vos attentes, ambitions et perspectives d’avenir?

Cédric O:  Nous comptons étendre la disponibilité du produit sur toute l'étendue de la République, voire nous étendre à l'international. Pour cela, nous  travaillons à  la perfection du produit.

Julisha:   Vous avez participé à la compétition Kinstartup, à l'issu duquel vous avez remporté le premier prix, quel experience en tirez-vous?

Cédric O:  J'ai commencé ce concours avec peu de notions et j'en suis sorti avec des tonnes. J'ai compris mes faiblesses et mes forces en me confrontant à d'autres candidats. C'était juste magnifique! 

Julisha:  Quel mot pouvez-vous adresser à tous ces entrepreneurs et porteurs de projet congolais, qui chaque jour, se battent pour lancer et faire vivre leurs startups sans forcement compter sur les pouvoirs publiques ou une quelconque structure?

Cédric O:  Le conseil que je peux prodiguer à tout entrepreneur ou porteur de projet c'est premièrement d'avoir confiance en eux, commencer quel que petit qu’il soit et ne pas hésiter de faire face aux  problèmes car les difficultés sont rencontrés au quotidien sous toutes les formes et ce n'est qu’en les affrontant et  en acceptant les erreurs qu’on devient plus fort.

Julisha: Un message à faire passer à la jeunesse congolaise?

Cédric O: Je conseillerai vivement à toute la jeunesse congolaise de ne pas hésiter à se lancer dans le domaine entrepreneurial car c'est le seul moyen d'obtention de l'indépendance financière, de création d'emploi et du développement de notre Nation.


Commentaires

Laisser un commentaire

Se connécter pour commenter

Commentaires Récent

"Bonjour Je suis Clarisse Koua"

comment
santa 6 jours, 4 heures,

"I like it"

comment
Corneille 1 mois, 1 semaine,

"Bien dit!"

comment
Lionel 6 mois,

"comment integre le groupe de t"

comment
kalombo 6 mois, 3 semaines,

Petites Annonces

Search