É ÉDITORIAL

Entrepreneuriat & Risques Politiques : Quelle Attitude Adoptée?

, ÉDITORIAL

Dans son 6ème baromètre annuel du risque,  paru le 18 janvier 2018, la compagnie d’assurance Allianz estime que les entreprises en Afrique s’inquiètent plus de la volatilité des marchés et des risques politiques. 

Conscient que pour beaucoup de porteurs de projets et entrepreneurs évoluant en RDC, tant les nationaux que les étrangers, les risques politiques restent parmi les plus difficiles à mitiger; et sachant que nous sommes dans une période pré électorale; Julisha se permet d'ouvrir une réflexion sur l'attitude de l'entrepreneur face à ces types de risques. 


 Anticiper les risques : Une Obligation


Chaque  entrepreneur est, certes, appelé  à prendre des risques mesurés mais, surtout, il doit avoir cette capacité à pouvoir identifier tout événement pouvant impacter positivement ou négativement ses activités   et  prévoir des actions concrètes  afin de les mitiger.


 Le risque politique


Le "risque politique" est celui  lié à une situation politique ou une décision du pouvoir politique. 

La nationalisation sans indemnité suffisante, révolution, coupure d'Internet,  modifications règlementaires défavorables, la rupture d’un contrat par un état étranger, l’expropriation, les troubles publics ou encore la guerre et le terrorisme figurent parmi les risques politiques les plus préoccupants d'un point de vue mondial.


 Obstacle important


Selon un sondage de l’organisme Exportation et développement Canada (EDC), le risque politique s’avère une inquiétude croissante et représente le deuxième obstacle en importance pour les entreprises qui songent à exporter dans des marchés émergents.  Ce risque dépasse même les autres grandes entraves comme l’accès au financement, l’accès à du personnel qualifié ou encore la corruption.

Pour certains Etats, tel que la RDC, l’environnement juridique, les changements politiques imprévisibles ainsi que l'environement  géopolitique sont des éléments constamment à l’ordre du jour des gestionnaires de risques.

«La meilleure façon de s’en prémunir, c’est d’évaluer les risques au départ». Une fois identifiés comment les gérer?


 Comment gérer les risques politiques?


Il existe quatre façons de traiter ou de gérer chaque risque que vous avez identifié(Risque politique y compris). Vous pouvez :

  • 1. L'accepter
  • 2. Le transférer
  • 3. Le diminuer
  • 4. L'éliminer

Par exemple, vous pourriez décider d'accepter un risque, car le coût relié à son élimination complète est trop élevé. Vous pourriez décider de transférer le risque, ce qui est habituellement effectué avec une assurance. Ou vous pourriez être en mesure de diminuer le risque en introduisant de nouvelles mesures de sécurité ou l'éliminer complètement en changeant la façon dont vous produisez le produit. Par exemple, ceux qui craignent les coupures d'Internet durant certaines périodes peuvent décider externaliser (à l'étranger) certaines tâches durant la période à risque. 

Lorsque vous aurez évalué et accepté les mesures et les procédures visant à diminuer le risque, ces mesures doivent être mises en place.

La gestion des risques n'est pas un exercice unique. La surveillance et la révision constantes sont cruciales pour la réussite de votre approche en matière de gestion des risques. Une telle surveillance garantit que les risques ont été identifiés et évalués correctement et que des contrôles appropriés ont été mis en place. Il s'agit également d'une façon d'apprendre à partir de l'expérience et d'apporter des améliorations à votre approche en matière de gestion des risques.

Tout cela peut être formalisé dans le cadre d'une politique de gestion des risques, indiquant l'approche de votre entreprise en matière de risques ainsi que son approche en gestion des risques. 


 Assurances et ententes avec les partenaires locaux : La solution des Grands


Les grandes entreprises et les multinationales gèrent  les risques politiques par des ententes avec des partenaires locaux, notamment des agents manufacturiers ou des représentants des ventes, ce qui leur permet  de réduire les risques. «Le partenaire sera les yeux de l’entreprise sur le terrain. Il peut anticiper certaines crises politiques et sera plus en mesure de réagir, par exemple en négociant d’avance avec d’autres pays limitrophes pour écouler la marchandise ou trouver des sites d’entreposage». Aussi, ils recourent pour la plupart de temps à des Assurances risques politiques qui, dans certains cas, peuvent couvrir jusqu’à 90 % des pertes liées aux menaces politiques. 


 Quels astuces pour les PME et les Startups?


Les PME et start-up, surtout en RDC, n'ont pas forcément les moyens nécessaires pour non seulement  se prendre de tels assurances qui sont extrêmement coûteuses, mais aussi  ils ont rarement des partenaires qui peuvent permettre de partager ces risques.

Comment alors peuvent elles arriver à gérer  les risques politiques?

Pour notre part, connaissant notre environnement local et sachant que la souscription à une assurance n'est pas n'est pas toujours évidente (quoiqu'il s'agisse d'un moyen de premier choix) nous pouvons recommander:

La diminution du risque en introduisant de nouvelles procédures, des nouvelles  mesures de sécurité ou l'éliminer complètement en changeant la façon dont vous produisez le produit. Par exemple, à Kinshasa, certaines entreprises ont déménagés de la commune de  Limete juste parce qu'à chaque trouble public lié à une situation politique, dans cette zone,   leurs installations étaient menacées alors que d'autres n'ont fait que renforcer leurs mesures de sécurité. Bien plus,  d'autres sociétés décident de ne pas fonctionner les jours où des manifestations politiques "à risques " sont organisées. 

Certes, on manque de faire du profit mais on préserve la survie de son activité. N'oublions pas que être entrepreneur c'est prendre des risques mesurés.

Aussi, il faut admettre que les probabilités pour que certains risques politiques se réalisent sont très faibles. Pour ce type de risque quoiqu'il faille continuer à les monitorer, ne vous arrêtez pas.  

Dans tout état de cause, la gestion des risques se fait au cas par cas.

Commentaires

Laisser un commentaire

Se connécter pour commenter

Commentaires Récent

"I like it"

comment
Corneille 1 semaine, 5 jours,

"Bien dit!"

comment
Lionel 5 mois,

"comment integre le groupe de t"

comment
kalombo 5 mois, 2 semaines,

Petites Annonces

Search